Rechercher
  • Damien Delarasse

Déconnexion - Partie 1

Dernière mise à jour : 19 janv.

Il y a quelques semaines j’ai commencé à me pencher sur cette question de la déconnexion, j’ai tout d’abord fait le point sur mes connexions pour savoir combien de fils je devrai couper lorsque je déciderai de le faire.


Cela n’a pas été une mince affaire de voir que nous sommes tous ultra connectés, je me retrouve donc à lister les uns après les autres tout ce qui me relie au monde numérique et vous allez voir c’est impressionnant, le constat d’être réellement dans une toile d’araignée sans pouvoir m’en sortir :

2 numéros de téléphones

6 boites mails

1119 relations LinkedIn

10 groupes LinkedIn

569 amis Facebook

687 numéros de téléphone de contacts

96 groupes Facebook

140 applications installées sur mon smartphone dont 16 applications de communications (Facebook, Instagram, WhatsApp, discord, Clubhouse…), avec dans ces applications quelques fois 4 à 5 groupes privés.


Je reçois en moyenne un cumul de 70 à 100 mails par jour depuis de nombreuses années

J’ai plus de 120 mots de passe enregistrés pour des sites dont je ne me souvenais même pas.

Des favoris de page internet à n’en plus finir, que je trie pourtant une fois par an.


J’avais comme impression de relativement bien maitriser le sujet car je canalise les choses, je fais du tri régulièrement avec une sensation que cela arrive plus fort un peu à chaque fois, vous savez comme lorsque il y a une fuite et que ça coule plus vite que vous n’arrivez à éponger…


Je regarde donc de plus près l’évolution de tout cela, je m’aperçois que lorsque je retire des contacts, j’en rentre autant voir plus, lorsque je me désinscris de mails, cela n'a pas d'impact sur mes boites de réception qui sont toujours autant innondées…


Comme tous je lis les groupes et les réseaux mais une journée complète ne suffirait pas à me permettre de tout lire sur une journée.

Je me fais engloutir par ces canaux de diffusion tous guidés par des algorithmes qui ne me montre qu’une toute petite partie de l’iceberg pour me préserver.


Je m’aperçois dans mes recherches que d’après Robin Dunbar, un anthropologue britannique qui a fait une étude sur le sujet en 1992, que l’être humain n’est capable d’entretenir des relations dans son réseau qu’avec environ 150 personnes et une autre étude un peu plus tard révèle que l’humain en moyenne reconnait 5000 visages dont 40 % de personnalités connues de tous. Alors pourquoi vouloir avoir un réseau de 30000 personnes dont on n’aura même pas la capacité physique et humaine de traiter les interactions ???

https://fr.wikipedia.org/wiki/Nombre_de_Dunbar


Du coup je regarde les habitudes des français sur le sujet avec une étude plutôt bien foutue, quel temps passé ! et même pas pour entretenir du réseau, plus pour regarder des vidéos Youtube et Facebook! et pourtant la France est loin derrière d’autre pays.

https://blog.digimind.com/fr/tendances/r%C3%A9seaux-sociaux-france-monde-chiffres-utilisation-2021


Et je commence tranquillement un tri minutieux, je décide de recentrer mes contacts sur un seul et même canal, je m’aperçois que mon carnet d’adresses est bien entendu obsolète, je mets plus d’une semaine à trouver mes outils et ordonner tout cela. Je regarde également mes favoris, de nombreux sites web n’existe plus, les contacts de mes réseaux ne sont plus à jour, je n’ai pas vu certain changement de ville ou de carrière de relations de mon réseau…


Constat général ! ça ne peut plus durer !


Et le droit à la déconnexion alors ? Depuis 2017, avec une révision début 2021, j’ai l’impression que celui-ci a été noyé dans les méandres du télétravail et de l’effet Covid.

https://www.helloworkplace.fr/droit-deconnexion-entreprise-teletravail/


Est-ce fou de croire qu’une déconnexion est possible ? j’ai pu le faire l’année dernière à plusieurs reprises, en mode déconnexion totale mais c’est vrai que c’est dur, très dur. Cela devient maladif !

https://fr.wikipedia.org/wiki/Nomophobie

https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9pendance_%C3%A0_Internet


Du coup suis-je malade? au final nous sommes dans l'ère de l'ultra numérique qui nous ronge à petit feu.


Objectif 2022 : Limiter les réseaux, se recentrer sur l’essentiel, éliminer les applis toxiques.


Et vous? où en êtes vous dans cette course du numérique? vous y retrouvez-vous?

46 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout