Rechercher
  • Damien Delarasse

Les revenus accessoires

Dernière mise à jour : 21 déc. 2021


J'ai fait une expérience depuis quelques mois, afin de mieux comprendre et évaluer ce que l'on appelle les revenus accessoires. Je vais vous raconter tout cela maintenant.


Pour commencer, revenons sur ces fameux revenus accessoires. C'est assez marrant car j'ai l'impression de parler d'argent de poche quand je parle de çà. C'est accessoire... le revenu ? On dirait un truc de riche qui a envie de passer le temps, mais c'est quelque chose de très sérieux.


On appelle les revenus accessoires tous les revenus ne provenant pas de la principale activité d'un contribuable. Ce sont des ressources financières complémentaires et non des ressources principales.


Une fois que l'on a dit çà, çà veut dire quoi vraiment ? Je me suis posé la question. J'ai longtemps accompagné des porteurs de projets avec ce type de revenus et j'avais besoin d'y voir plus clair.


Pendant presque 4 mois, j'ai donc testé complétement le principe pour avoir une vision plus éclaircie, on ne parle jamais à fond d'un sujet si on ne l'a pas vécu.


Je commence donc mes recherches pour savoir ce qu'est réellement un revenu accessoire et comment cela fonctione. Est-ce que l'on est imposé dessus ? Quels sont les impacts sur tout cela ? Comment çà marche ? J'avais plein de questions.


Je commence par rappeler que tous les revenus sont à déclarer et ils sont tous soumis à l'impôt, mais il y a certaines exonérations quand même.


Les revenus accessoires aujourd'hui sont de plus en plus courants. Cela va du billet que vous vous faites sur une brocante, en passant par la vente de vos fruits et légumes du jardin, des services entre particuliers lorsque vous louez une chambre en AirBnB, louez votre voiture ou vendez des biens d'occasion...


Les plateformes sont nombreuses et je décide d'en tester quelques-unes : Blablacar, pour commencer, Needhelp, Yoojo, Frizbiz, Mobeye, Allovoisins, Ouicar...

Je m'inscris sur toutes ces plateformes pour voir comment cela se passe : vérification d'identité, contrôle des papiers pour les voitures, création de comptes.... tout cela très facilement. Certaines applications sont ouvertes aux particuliers, d'autres aux professionnels ou les deux.


Après une semaine, j'ai déjà des missions. ! Et là commence mon espérience. J'enchaine pendant 4 mois des petites missions diverses et variées, du montage de lit Ikéa aux travaux de taille de haies ou jardinage, nettoyage de grenier, ramassage de crottes de chien dans un jardin (oui, celle-là c'était la perle), coupe de bois de chauffage.

Je valorise mes trajets avec Blablacar. J'ai même une demande pour louer ma voiture avec Ouicar et location de matériel m'appartenant.

Je me rends compte que tout est monétisable et de nombreux sites l'ont bien compris. Une appli.Mobeye rémunère même pour aller prendre des photos et faire des relevés en grande surface ou dans les commerces.


En terme de rémunération, nous sommes libres de fixer un prix mais souvent nous sommes plutôt dans un système d'enchères à la baisse. Il faut être rapide pour obtenir les missions et pratiquer des prix très très bas. Je fais des tests et je peux aussi bien gagner 35 euros pour monter un meuble en une heure que gagner 11 euros de l'heure pour des travaux physiques. Au final, il n'y a aucune règle.

C'est la loi de l'offre et de la demande et un peu de coup de bol ! Des personnes sont affutées et il y a effectivement des « professionnels » qui répondent souvent aux offres et pour qui cela doit représenter une activité plus conséquente.

Sur certaines applications c'est le client qui fixe un tarif et une durée pour une mission, sans aucune photo ni information. Tout le monde fait à l' "aveuglette", et on se rend compte des différences d'interprétations de chacun à ce moment-là.


Comme dans d'autres systèmes, il y a des avis, des validations, donc tout est Uberisé un maximum mais pourquoi pas ? Le sujet n'est pas là, il existe..


Mes expériences s'enchainent et sont toutes intéressantes car c'est aussi l'occasion pour moi de tester le système de Cesu avec une cliente régulière. Elle m'embauche 6 heures par mois en Cesu. Je connaissais ce système pour avoir de nombreuses fois vu des clients payer en Cesu sans pour autant en connaître le fonctionnement précis.

Je me retrouve donc salarié Cesu, très simple à mettre en place et très efficace : une déclaration de l'employeur et la création d'un espace pour moi et je me retrouve avec un bulletin de salaire comme « aidant familial » et gagne 15 euros de l'heure net.


D'autres missions arrivent pour lesquelles je gagne jusqu'à 100 euros de l'heure en revenus accessoires. C'est incroyable mais il ne faut pas oublier que c'est du très ponctuel donc il faut relativiser.


Du coup, comment déclare-t-on tout cela, c'est quoi l'impact ?

Tous les revenus sont de toute façon à déclarer. Cependant, vous avez quelques souplesses. Notamment un jeune étudiant peut avoir jusqu'à 3 SMIC par an de revenus non imposés et peut très bien utiliser ce genre de plateforme ou les Cesu

https://www.impots.gouv.fr/portail/particulier/salaires-et-assimiles


Concernant les plateformes type Airbnb, Blablacar.... les revenus sont déclarés automatiquement au fisc par celles-ci lorsque le montant atteint 3000 euros par an ou 20 opérations dans l'année.


A vous donc de bien suivre vos revenus accessoires et d'être vigilant sur vos déclarations.


Voilà, cette expérience s'achève. Elle m'a donc été très utile pour différentes choses :


pendant 4 mois, j'ai pu montrer à des entrepreneurs que j'accompagne, que l'on peut faire du chiffre et trouver des clients rapidement, quelque soit l'activité, les connaissances et avoir des avis favorables en retour clients. Nous avons tous des capacités à mettre en avant.


J'ai également échangé avec mes enfants sur la valeur de l'argent et expliqué avec pédagogie mes missions et pourquoi je faisais tout cela. Ils ont 9 et 7 ans et j'ai trouvé que c'était très enrichissant et le moment de leur apporter ces notions.


Surtout, cela m'apporté la connaissance « terrain » essentielle pour l'accompagnement de mes propres clients.


De belles rencontres et une remise à niveau des jauges de la valeur du travail.


Merci à vous pour la lecture et n'hésitez pas à venir échanger sur cette expérience.





106 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout